Expressions - Littérature

Aide-toi et le Ciel t’aidera de Jean de la Fontaine

Illustre poète du XVIIème siècle, Jean de la Fontaine est célèbre pour les morales de ses fables. Si le corbeau et le renard est sa fable la plus connue, d’autres poésies ont fait sa renommée comme le lièvre et la tortue, le loup et le renard pour ne citer qu’elles. Le Chartier embourbé est également célèbre car elle est l’origine de l’expression « aide-toi et le ciel t’aidera ».

Aide-toi et le Ciel t’aidera dans Le Chartier embourbé

Publiée en 1668, la 18ème fable de Jean de la Fontaine raconte l’histoire d’une personne dont la charrette est embourbé dans la boue. Après quelques minutes d’énervements et de jurons, il en appelle à une divinité célèbre pour ses travaux, Hercule, car il ne sait pas comment sortir de la boue.

Un passant qui a entendu ses prières, lui dit qu’Hercule l’aidera lorsqu’il aura fait tous les efforts nécessaires pour sortir de son pétrin. Suite à ses conseils, le Chartier réussit tout seul à s’en sortir. Le passant lui dit alors « Tu vois comme tes chevaux aisément se sont tirés de là. Aide-toi, le Ciel t’aidera.  »

La morale du Chartier embourbé

La morale est simple. Aide-toi et le Ciel t’aidera signifie qu’il faut d’abord faire tous les efforts possibles avant de se plaindre, essayer toutes les solutions imaginées afin de résoudre le problème, comme le Chartier a pu le faire lorsque le passant l’a aiguillé. Depuis, cette morale est devenue une de nos expressions françaises.

Une autre origine au proverbe ?

Aide-toi et le Ciel t'aidera dans la Bible ?

Aide-toi et le Ciel t’aidera dans la Bible ?

Le Ciel faisant référence à Dieu / aux dieux, on pourrait penser que qu’aide-toi et le Ciel t’aidera fait référence à la religion chrétienne ou à une mythologie. Il en est rien même si certains vers de la Bible sont proches de cette morale.

Le Chartier embourbé de Jean de la Fontaine

Le phaéton d’une voiture à foin
Vit son char embourbé. Le pauvre homme était loin
De tout humain secours. C’était à la campagne
Près d’un certain canton de la basse Bretagne,
Appelé Quimper-Corentin.
On sait assez que le Destin
Adresse là les gens quand il veut qu’on enrage :
Dieu nous préserve du voyage !
Pour venir au Chartier embourbé dans ces lieux,
Le voilà qui déteste et jure de son mieux,
Pestant, en sa fureur extrême,
Tantôt contre les trous, puis contre ses Chevaux,
Contre son char, contre lui-même.
Il invoque à la fin le Dieu dont les travaux
Sont si célèbres dans le monde :
Hercule, lui dit-il, aide-moi ; si ton dos
A porté la machine ronde,
Ton bras peut me tirer d’ici
Sa prière étant faite, il entend dans la nue
Une voix qui lui parle ainsi :
Hercule veut qu’on se remue,
Puis il aide les gens. Regarde d’où provient
L’achoppement qui te retient.
Ôte d’autour de chaque roue
Ce malheureux mortier, cette maudite boue
Qui jusqu’à l’essieu les enduit.
Prends ton pic, et me romps ce caillou qui te nuit.
Comble-moi cette ornière. As-tu fait ? Oui, dit l’homme.
Or bien je vas t’aider, dit la voix : prends ton fouet.
Je l’ai pris. Qu’est ceci ? mon char marche à souhait.
Hercule en soit loué. Lors la voix : Tu vois comme
Tes Chevaux aisément se sont tirés de là.
Aide-toi, le Ciel t’aidera.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Aide-toi et le Ciel t’aidera de Jean de la Fontaine
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

Charles-Henri Du Pré

327anecdotes 18508points

Co-fondateur & Rédacteur de l'Anecdote.
Le rêveur de l'Anecdote
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie (Confucius)."

Laissez un commentaire