Expressions - Littérature

Le faux ami « bayer aux corneilles »

Quelle personne n’a-t-il pas entendu cette phrase, notamment de la part de son professeur ? « Arrête de bayer aux corneilles ! ». Cette expression signifie ne rien faire, rêvasser en regardant en l’air. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi on parle de bâillement aux corneilles ? Si à première vue, la réponse est évidente, elle ne l’est pas autant.

Origine de bayer aux corneilles

L’expression est composée du mot « bayer » et du mot « corneille ».

Bayer différent de bâiller / bailler

Le verbe bayer est un faux ami. Il ne se définit pas par une ouverture involontaire de la bouche à cause d’un manque de sommeil (comme c’est le cas du verbe bâiller). Il s’agit d’un ancien verbe datant du XVIIème qui signifie être bouche bée.

Il se distingue également du verbe bailler, qui signifie « donner ».

La corneille au XVIème siècle

À l’époque, le mot est employé pour parler de choses sans importance, renforçant ainsi l’expression d’origine « bayer aux grues ». En effet, la grue et la corneille sont toutes les deux un animal mais le double sens de la corneille a accentué le sens de l’expression.

Ainsi, « bayer aux corneilles » est rentré la langue française, a été employé par les plus grands auteurs contemporains (Honoré de Balzac) et est resté dans le langage courant.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-) (0)
Elle vaut :
Le faux ami « bayer aux corneilles »
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

Charles-Henri Du Pré

329anecdotes 32744points

Co-fondateur & Rédacteur de l'Anecdote.
Le rêveur de l'Anecdote
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie (Confucius)."

Laissez un commentaire