Sport

Le bouzkachi : un polo avec une chèvre décapitée

Proposé par O-Ren Ishii

Aujourd’hui, le bouzkachi est le sport national en Afghanistan, c’est un sport étonnant ressemblant à sa version anglaise le polo mais au lieu d’utiliser un maillet et une balle, les joueurs se servent du cadavre d’une chèvre sans la tête en guise de ballon !

Les origines du bouzkachi

Littéralement « bouzkachi » signifie « attrape chèvre », ce sport très populaire en Asie Centrale et au Moyen Orient a été inventé par le conquérant mongole Gengis Khan, qui a soumis une grande partie de l’Asie au début du 13ème siècle.

Comme le polo, le bouzkachi est un sport dans lequel s’affrontent deux équipes dont le nombre n’est pas fixe, parfois ce sont des centaines de cavaliers qui peuvent s’affronter. Mais contrairement au polo, il n’y a ni maillet, ni balle à la place on utilise le cadavre d’une chèvre, d’un mouton ou d’un veau en guise de balle ! Si cette pratique peut sembler barbare, il faut noter que dans le passé on utilisait même le cadavre décapité des ennemis !

Aujourd’hui il existe une fédération internationale de Bouzkachi ainsi que des ligues nationales dans de nombreux pays : Népal, Afghanistan, Kazakhstan, Pakistan, Iran … Et même une compétition internationale nommée la coupe « Gengis Khan » en mémoire à son inventeur.

Les règles du bouzkachi

Au début du jeu, l’arbitre décapite l’animal et le place au centre du terrain. Pour marquer un point, les joueurs attelés sur leurs montures doivent s’emparer du cadavre de l’animal et le lancer dans un cercle situé dans le camp adverse. Ce cercle est appelé « cercle de la justice ».

C’est un sport très violent puisque quasiment tous les coups sont permis pour prendre la chèvre à son adversaire : coups de fouet, coups de bâton, strangulation, faire tomber l’adversaire de sa monture…

La partie peut durer des jours, il n’y a pas de temps réglementaire. Une équipe peut abandonner et reconnaître alors la supériorité de ses adversaires. L’équipe qui l’emporte est celle qui a placé le plus de fois la chèvre dans le cercle de la justice et symboliquement elle peut donc imposer sa version de la justice à ses adversaires !

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (1)
Elle vaut :
Le bouzkachi : un polo avec une chèvre décapitée
5 (100%) 1 vote

Je la partage...

A propos de l'auteur

O-Ren Ishii

116anecdotes 45019points

Co-fondatrice & Rédactrice de l'Anecdote.
La reine (autoproclamée) de l'Anecdote
"L’égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi !"

Laissez un commentaire