Sport

Comment Nike a raté la signature de Stephen Curry …

Le meneur de jeu des Golden State Warriors est encore en train de faire une saison de folie en NBA. Meilleur marqueur la saison régulière dont il est le favori incontesté pour le titre de MVP (meilleur joueur), le basketteur est en train d’écrire l’histoire de son sport, certains estimant même qu’il a une chance de dépasser Jordan s’il maintient son niveau actuel !

Et naturellement, Curry fait l’objet de nombreuses convoitises, notamment de la part des sponsors. Aujourd’hui chez Under Armour, Stephen était pourtant sponsorisé par la marque à la virgule en 2013 mais un concours de circonstances incroyables a poussé le joueur à signer ailleurs.

Le rookie Stephon

Il y a 3 ans, Curry n’enflammait pas encore autant les parquets de la NBA mais faisait tout de même office de bon rookie (débutant en NBA), comme l’attestait ses statistiques (21,6 points / 6,5 passes / 3,8 rebonds de moyenne en 78 matchs) mais comme tant d’autres joueurs avant lui.

C’est pourquoi la marque américaine souhaitait conserver le meneur de jeu dans ses rangs mais pas à tout prix. C’est ainsi qu’elle a envoyé son directeur marketing Nico Harrison à la table de négociation (et non l’habituel Lynn Merritt, l’habituel chargé aux négociations).

Mal lui en a pris puisqu’il va assister, impuissant, à plusieurs bourdes de l’un de ses collaborateurs :

  • Le joueur a été appelé « Stephon » au lieu de Stephen
  • Le joueur est nommé « Kevin Durant » sur un des slides de la présentation

Face à ce manque de professionnalisme, Dell Curry, le père du meneur de jeu des Warriors a « arrêté d’écouter » le discours de Nike et a conseillé son fils de signer ailleurs, déçu du manque d’intérêt pour Stephen.

Le choix de Riley

Riley, la fille du basketteur, avait un an à l’époque. Un jour, son père lui montre trois chaussures :

  • Une de la marque Nike. Riley la prend et la jette derrière son épaule
  • Une de la marque Adidas. Riley la prend et la jette également derrière son épaule
  • Une de la marque Adidas. Riley la prend, marche la tend vers son papa

C’est l’histoire que préfère raconter Stephen Curry aujourd’hui.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (2)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Comment Nike a raté la signature de Stephen Curry …
5 (100%) 1 vote

Je la partage...

A propos de l'auteur

Charles-Henri Du Pré

329anecdotes 26708points

Co-fondateur & Rédacteur de l'Anecdote.
Le rêveur de l'Anecdote
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie (Confucius)."

Laissez un commentaire