Sciences

Dede Koswara, l’homme arbre de Java

Proposé par O-Ren Ishii

Dede Kosawa un indonésien âgé d’une quarantaine d’années souffre d’une maladie génétique extrêmement rare, un déficit immunitaire l’empêche de lutter contre le VPH (Virus du Papillome Humain) et son corps se couvre progressivement de verrues : ses mains et ses pieds s’apparentent de plus en plus aux branches d’un arbre.

photo-maladie-homme-arbre

La tragique histoire de l’homme arbre

C’est lors de son adolescence, après une banale coupure au genou que les verrues ont commencé à apparaître. Au fil du temps, son état n’a fait qu’empirer recouvrant totalement ses pieds et ses mains de verrues ressemblant à l’écorce d’un arbre. Son visage n’a pas été épargné et se couvre lui aussi de verrues.

Dede Koswara souffre d’une carence en globules blancs, cellules essentielles dans la lutte contre les infections. Son système immunitaire ne peut donc pas lutter contre le VPH et son organisme se met à produire des quantités massives de kératine, une protéine que l’on trouve dans les cheveux et les ongles.

Son calvaire commence et bientôt il n’est plus capable de se déplacer ou encore de se nourrir seul. Il perd son travail et sa femme le quitte en laissant leurs deux enfants à sa charge. Il s’engage alors dans un cirque ambulant où il se produit dans un « freak show » (exhibition de monstres) sous le nom d’homme arbre.

Je cherche à être un bon père mais je ne peux pas leur donner ce dont ils ont besoin. Je me sens triste, parce que je ne peux même pas les toucher

Dede Koswara

photo-homme-arbre-apres-operation

L’homme arbre guéri ?

Sa vie change en 2008 lorsque qu’une équipe de tournage de la chaîne Discovery Channel lui consacre un documentaire qui fera le tour du monde. La médiatisation de sa maladie pousse même le président indonésien à lui envoyer les meilleurs médecins du pays.

Mais c’est le Dr Anthony Gaspari, expert en dermatologie à l’Université du Maryland, qui le traitera en lui administrant une dose quotidienne de vitamine A synthétisée capable de stopper la croissance des verrues dans les cas graves de HPV.

Dans un pays industrialisé, cet individu aurait eu accès à des soins et aurait subi des interventions qui auraient empêchées ses verrues de progresser

Dr Anthony Gaspari

Lors d’une première opération, 5 kg de ses excroissances ont pu être retiré soit environ 95 %. Pour la première fois depuis des années Dede Koswara a retrouvé l’usage de ses mains. Mais le mal dont il souffre est toujours présent et peu à peu de nouvelles verrues se sont mises à recouvrir son corps. Il doit donc à la fois suivre son traitement et être opéré régulièrement mais il ne perd pas l’espoir d’être un jour guéri.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (8)
  • Je la garderai pour moi ;-) (3)
Elle vaut :
Dede Koswara, l’homme arbre de Java
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

O-Ren Ishii

116anecdotes 48198points

Co-fondatrice & Rédactrice de l'Anecdote.
La reine (autoproclamée) de l'Anecdote
"L’égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi !"

Laissez un commentaire