Expressions - Littérature

D’où vient l’expression « pleurer comme une Madeleine » ?

Proposé par O-Ren Ishii

L’expression pleurer comme une Madeleine n’a rien à voir avec la madeleine de Proust. Elle signifie « pleurer abondamment » et prend un M majuscule car elle fait directement référence à un personnage du Nouveau Testament, Marie la Magdaléenne.

Origine et explications de l’expression « pleurer comme une Madeleine »

L’expression « pleurer comme une Madeleine » trouve ses origines dans les Évangiles. Lorsque Marie Madeleine (ou Marie la Magdaléenne) une ancienne prostitué, apprend la venue de Jésus dans son village Magdala, une ancienne ville de Galilée, elle se jette à ses pieds en pleurant abondamment.

Selon l’Ancien Testament, tout en se confessant de ses péchés, avec le flot de ses larmes elle aurait lavé les pieds de Jésus puis les aurait séchés à l’aide de ses cheveux. Après avoir obtenu le pardon de Jésus, elle devient l’une de ses plus fidèles disciples.

Après la crucifixion de Jésus, elle pleure de nouveau lorsqu’elle découvre son tombeau vide. Dans la Bible, elle est considérée comme le premier témoin de la résurrection. Jésus lui apparait alors et lui demande de sécher ses larmes. Aujourd’hui l’expression « pleurer comme une Madeleine » désigne des pleurs excessifs et injustifiés.

Au 13ème siècle une expression analogue « faire la Madeleine » signifiait « affecter le repentir ». Plus tard au 19ème siècle, dans la Comédie Humaine de Balzac, l’expression « pleurer comme une Madeleine » y est employé. C’est à partir de 1830 qu’elle devient une expression courante.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (3)
  • Je la garderai pour moi ;-) (0)
Elle vaut :
D’où vient l’expression « pleurer comme une Madeleine » ?
3 (60%) 1 vote

Je la partage...

A propos de l'auteur

O-Ren Ishii

116anecdotes 48182points

Co-fondatrice & Rédactrice de l'Anecdote.
La reine (autoproclamée) de l'Anecdote
"L’égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi !"

Laissez un commentaire