Histoire - Géographie

10 anecdotes sur l’hymne anglais « God save the Queen »

God save the Queen doit sans doute vous évoquer quelque chose, surtout si vous êtes fans de sport (comme moi) et plus particulièrement de rugby. En effet, God save the Queen est l’hymne anglais, ou plutôt l’hymne britannique, chanté par les joueurs de l’Angleterre pendant le tournoi des 6 nations. Comme la plupart des hymnes nationaux, l’hymne anglais est doté d’une riche histoire.

1- L’origine de l’hymne anglais est française !

Aussi incroyable que cela puisse l’être, nos ennemies de toujours se sont inspirés fortement (pour ne pas dire plagier) d’une chanson écrite à l’origine pour le Roi Louis XIV. « Grand Dieu sauve le Roi » a été écrite par Madame de Brinon pour fêter son rétablissement après son opération de la fistule anale.

Le Roi-Soleil ayant régné entre 1662 et 1715, God save the Queen a forcément copié le chant français puisque l’hymne anglais est apparu pour la première fois en 1745, soit 30 ans après la mort de Louis XIV.

2- God save the King ?

L’hymne national britannique n’a pas toujours été nommé God save the Queen. Pendant longtemps, il a été nommé God save the King, en référence au souverain britannique. Ce n’est que depuis le règne de la Reine Élisabeth II que nous parlons de « Queen ». Avant elle, God save the Queen a été employé qu’une seule fois en 200 ans : pour le règne de la Reine Victoria (1837-1901).

L’hymne anglais deviendra de nouveau God save the King puisque l’héritier actuel est un homme, le prince Charles de Galles.

God save the Queen bientôt God save the King avec le prince Charles

Le prince Charles en compagnie de sa femme, Camilla Parker Bowles

3- God save the Queen n’est pas seulement l’hymne du Royaume-Uni

Depuis sa naissance au XVIIIème siècle, l’hymne britannique est utilisé pour rendre hommage aux monarques. Il n’est pas étonnant que cet hymne ait également été joué dans pays du Commonwealth (anciennes colonies du Royaume-Uni). God save the Queen a d’ailleurs longtemps été leur hymne national. De nos jours, l’Australie et la Nouvelle-Zélande continue de le jouer lorsqu’un membre de la famille royale est présent (on parle davantage d’hymnes royaux que nationaux cependant).

4- L’hymne anglais existe aussi aux États-Unis d’Amérique … et au Liechtenstein !

Certaines personnes ont été surpris lorsqu’ils ont regardé l’investiture de Donald Trump. Non parce que cette personne est devenue le 45ème Président des États-Unis mais aussi parce qu’ils ont entendu God save the Queen … enfin plutôt la musique, qui se trouve la même que « My Country, ‘Tis of Thee », une chanson patriotique écrite par Samuel Francis Smith en 1831.

L’américain s’est basé sur la version allemande de l’hymne anglais pour écrire la chanson, qui est d’ailleurs devenu l’hymne officiel américain après l’indépendance du pays puis pendant près d’un siècle. La version liechtensteinoise se base aussi sur la musique originale du compositeur britannique Thomas Augustine Arne en 1745.

5- God save the King parmi les hymnes nationaux les plus anciens du monde

Seuls 3 hymnes nationaux sont apparus avant God save the Queen :

  • L’hymne allemand Wilhelmus est apparu au XVIème siècle avant de devenir l’hymne officiel du pays en 1932
  • L’hymne espagnol Marcha Real est aussi apparu au XVIème siècle avant d’être adopté par les espagnols en 1770
  • Les paroles de l’hymne japonais Kimigayo a été écrite pendant l’époque de Heian (794-1185)

6- God save the Queen a été diffusé sur la BBC pendant des années

L’hymne anglais a longtemps été diffusé à la fin du JT du soir au Royaume-Uni mais ce n’est plus le cas depuis les années 2000. Ce changement a eu le don de chagriner un député britannique, Andrew Rosindell. Il a justifié son souhait dans les journaux pour « montrer que la Grande-Bretagne est de retour après le Brexit ». Ce que la BBC a accepté de le faire.

Sauf qu’ils ont diffusé la chanson God save the Queen des Sex Pistols et non l’hymne britannique lol.

7- God save the Queen est aussi une chanson politique des années 70

Comme la majorité des chanson connus, God save the Queen a été la source d’inspiration de nombreux artistes. Si d’illustres compositeurs comme Bach, Beethoven et Clementi ont interprété la composition d’Arne, d’autres personnes ont juste repris le titre pour leur chanson. C’est le cas notamment du groupe de punk des Sex Pistols. Contrairement à l’hymne anglais, la chanson s’en prend à la famille royale, comme le montre les premières paroles.

God save the queen
The fascist regime
They made you a moron
A potential H bomb.

Un sacrilège à l’époque qui leur vaut une censure des médias et des maisons de disque. Malgré tout, le morceau des Sex Pistols devient numéro 1 des charts (à l’époque, il sera seulement le second suite à une manipulation du British Phonographic Institute. Et depuis, God save the Queen est un des morceaux les plus emblématiques du rock.

8- L’hymne anglais n’a pas de paroles officielles

Même si les sportifs laissent penser le contraire, God save the Queen n’a pas de paroles officiellement attitrées. De nombreux auteurs ont écrit des paroles sur cette composition depuis 1745. Les paroles, intitulées « Official peace version, 1919 » sont celles qui sont actuellement chantées. Elles ont été publiées la 1ère fois dans « Songs of Praise » en 1925.

9- L’hymne britannique n’est même pas l’hymne officiel du Royaume-Uni !

L’utilisation de God save the King / Queen est tellement répandue dans les compétitions sportives que les gens pensent qu’il s’agit de leur hymne officiel. Il n’en est rien. God save the Queen est l’hymne officieux du Royaume-Uni. D’ailleurs, l’Écosse et le Pays de Galles possèdent leur propre hymne national, à savoir Flower of Scotland et Hen Wlad fy Nhadau.

10- Bientôt un hymne anglais à part entière ?

La question a commencé à se poser au début de l’année 2016 et se pose encore plus après le Brexit. L’Angleterre doit-il avoir un hymne à part entière ? Pour le député Toby Perkins, le pays doit se doter d’un autre hymne en plus de God save the Queen. Le débat reste ouvert en Angleterre.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

Charles-Henri Du Pré

326anecdotes 18213points

Co-fondateur & Rédacteur de l'Anecdote.
Le rêveur de l'Anecdote
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie (Confucius)."

Laissez un commentaire