Insolite

Il a échappé aux deux crashs d’Air Malaysia

Proposé par Professeur V

Marteen de Jong, un néerlandais de 29 ans est un coureur cycliste de l’équipe malaisienne Terengganu Cycling Team. Ses échanges de billets à la dernière minute lui ont permis d’éviter d’être dans les deux avions d’Air Malaysia crashés ces quatre derniers mois.

Le 8 mars 2014 il arrive en avance à l’aéroport de Kuala Lumpur pour prendre vol MH370 à destination de Pékin. Cet avion disparaîtra des écrans radars deux heures après son décollage. Mais au lieu de prendre ce vol tragique, il décide d’échanger son billet pour partir 50 minutes plus tôt.

l-homme-qui-a-echappe-aux-deux-crashs-d-air-malaysia

 

« Tout le monde m’appelait pour savoir si j’étais encore en vie. C’est vraiment bizarre, car je vois encore les gens qui allaient prendre ce vol discuter dans le hall. Ils ont pris la même porte que moi… »

Le 17 juillet 2014, après un séjour à Amsterdam, il doit prendre le vol MH17 pour Kuala Lumpur, mais cette fois au dernier moment il décide de retarder son départ. Il n’était donc pas dans l’avion qui a reçu un missile au dessus de l’Ukraine ce jour-là.

« J’ai choisi un vol qui partait dimanche parce qu’il était 300 euros moins cher. Il restait une seule place de libre, que j’ai immédiatement réservée. Vouloir faire des économies m’a en fait sauvé la vie. »

Marteen de Jong est donc un homme chanceux

« J’ai eu de la chance deux fois, pourquoi pas une troisième… »

mais respectueux des victimes :

« Ce qui s’est passé est terrible. Par respect pour les victimes et leurs familles, je ne pense pas qu’il soit approprié de s’attarder sur mon histoire. »

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (1)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Il a échappé aux deux crashs d’Air Malaysia
5 (100%) 2 votes

Je la partage...

A propos de l'auteur

Professeur V

274anecdotes 382667points

Co-fondateur & Rédacteur de l'Anecdote.
La science infuse de l'Anecdote
"On peut dire ce qu'on veut sur les zombies, mais eux au moins ils t'aiment pour ton cerveau et non pour ton physique..."

Laissez un commentaire