Musique

Né en 17 à Leidenstadt

Il y a des artistes qui ne meurent jamais. Il y a des chansons qui ne meurent jamais. Jean-Jacques Goldman fera sans aucun doute partie de cette catégorie. Tout comme la chanson « Né en 17 à Leidenstadt ».

Vous êtes-vous demandés où se situait cette ville en Allemagne ? Si oui, vous serez peut-être surpris que Leidenstadt n’existe pas.

L’origine de Leidenstadt

Leidenstadt signifie littéralement la « ville de douleur ». Jean-Jacques a utilisé cette allégorie pour expliquer la situation d’un allemand né à cette époque et des choix qu’il a fait/dû faire, c’est-à-dire combattre pour le 3ème Troisième Reich.

Pour le chanteur français, le choix n’est pas si évident que cela. En effet, si une personne était né « en 17 à Leidenstadt sur les ruines d’un champ de bataille, [aurait été-t-elle meilleure] ou pire que ces gens si [elle avait] été allemand ? Bercé d’humiliation, de haine et d’ignorance.

Nourri de rêves de revanche, [aurait été-t-elle] de ces improbables consciences larmes au milieu d’un torrent ? ».

Le reste des paroles de « Né en 17 à Leidenstadt » confirme les propos du premier couplet, tout comme les différentes interviews que Jean-Jacques Goldman donnera sur le sujet.

Né dans une époque, dans une famille, dans une société différente, peut-on jurer que l’on n’aurait pas été nazi en Allemagne de 33, ou raciste en Afrique du Sud ! Je n’excuse pas le racisme, mais je trouve que l’on se donne parfois bonne conscience à peu de frais. Nous sommes tous manipulés par le contexte social du pays dans lequel on vit (Salut, 1991)

Les paroles de « Né en 17 à Leidenstadt »

Et si j’étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d’un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j’avais été allemand ?

Bercé d’humiliation, de haine et d’ignorance
Nourri de rêves de revanche
Aurais-je été de ces improbables consciences
Larmes au milieu d’un torrent ?

Si j’avais grandi dans les docklands de Belfast
Soldat d’une foi, d’une caste
Aurais-je eu la force envers et contre les miens
De trahir, tendre une main ?

Si j’étais née blanche et riche à Johannesburg
Entre le pouvoir et la peur
Aurais-je entendu ces cris portés par le vent
Rien ne sera comme avant ?

On saura jamais c’qu’on a vraiment dans nos ventres
Caché derrière nos apparences
L’âme d’un brave ou d’un complice ou d’un bourreau ?
Ou le pire ou le plus beau ?
Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d’un troupeau
S’il fallait plus que des mots ?

Et si j’étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d’un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j’avais été allemand ?

Et qu’on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps
D’avoir à choisir un camp

Jean-Jacques Goldman en live

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Né en 17 à Leidenstadt
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

Charles-Henri Du Pré

329anecdotes 23447points

Co-fondateur & Rédacteur de l'Anecdote.
Le rêveur de l'Anecdote
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie (Confucius)."

Laissez un commentaire