Société

L’expérience au pair qui tourne au cauchemar

Proposé par L'anecdoteur du 20

Une personne au pair (très souvent de sexe féminin) est une personne âgée de 18 et à 30 ans qui voyage à l’étranger pour vivre avec une famille afin de découvrir une nouvelle culture dans un autre pays. Cette personne devra effectuer des taches ménagères en échange d’être loger et nourri par la famille.

Les séjours au pair sont en théorie des expériences épanouissantes. Mais souvent les expériences ne passent pas très bien. Un grand nombre de filles au pair sont exploités par leur famille d’accueil. Elles sont prises en otage car elles peuvent se retrouver sans logement du jour au lendemain.

La « vente » d’un rêve

En 2014, une jeune allemande de 18 ans décide de faire un séjour en Australie. Selina Groll s’attendait à passer un séjour dans une bonne famille et pouvoir découvrir une nouvelle culture.

De plus, la jeune femme se sentait déjà proche de cette famille. car il s’agissait d’une famille monoparentale où une mère célibataire élevait ses enfants comme la situation qu’elle avait connu.

L’agence « au pair » qui l’avait recruté lui avait « dit » qu’en échange de son travail, elle aurait droit un salaire de 250 dollars australien par semaine (soit environ 158,73 euros), une voiture avec de l’essence et de la nourriture gratuite.

Le rêve se transforme très vite en cauchemar

Selina Groll se rendit très compte qu’on lui avait vendu rêve. Elle remarqua tout d’abord que la mère célibataire rentrait chez elle bourrée presque tous les jours.

Pire le comportement de la mère envers sa fille en pair se dégrada petit à petit. Elle commença à l’ignorer et ne plus la remercier pour son travail.

Tous les avantages que lui avaient promis disparurent très vite. La voiture que l’avait promis lui fut rapidement retirer. Elle devait payer pour sa nourriture. Et son salaire était plus que changeant.

Une semaine je serais payé 180 $, une autre semaine 150$ et quand ils sont partis en vacances 50$, la somme que je devais payer pour payer ma nourriture. Je ne savais jamais combien ça allait être.
Selina Groll

Bien entendu, la jeune allemande a travaillé plus que le temps qui était prévu au départ. On lui avait dit qu’elle devait 35 heures par semaine. Mais Selina a très souvent dépassé ce nombre d’heures en travaillant parfois plus de 12 heures par jour. Elle remplaçait complètement la mère qui « semblait » refuser de s’occuper de ces enfants.

Finalement, Selina Groll décida de quitter cette famille après un épisode de maladie après seulement 5 semaines. La mère força Selina de s’occuper de ses enfants malgré qu’elle n’était pas en état de le faire.

Selina termina son séjour en Australie dans une autre famille où elle fut bien traitée.

(Sources: metro.co.uk, sbs.com.au)

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-) (0)
Elle vaut :
L’expérience au pair qui tourne au cauchemar
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

L'anecdoteur du 20

369anecdotes 70395points

Co-fondateur & Webmaster & Rédacteur de l'Anecdote
Le "touriste" de l'Anecdote
“Si j’étais médecin, je prescrirais des vacances à tous les patients qui considèrent que leur travail est important.” (Bertrand Russell)

1 commentaire

  • Terrible expérience, et malheureusement ce n’est pas la première fois que je l’entends… je ne connais pas les services sociaux australiens mais j’espère que cette situation a été rapportée et que quelqu’un viendra en aide à cette maman bien en difficulté…

Laissez un commentaire