Histoire - Géographie

L’expérience morbide du Roi James IV

Proposé par L'anecdoteur du 20

Le roi James IV a été le roi d’Ecosse entre 1488 et 1513. James IV était considéré comme un roi sage et énergique. Sa cour avait atteint un certain degré de raffinement et de reconnaissance dans la politique européenne.

Ce roi progressif a pourtant validé des expérimentations assez peu orthodoxes afin de trouver le langage « original » humain. Cette expérience aurait surement provoqué des polémiques si elle avait été réalisé à notre époque.

L’expérience consistait à élever deux bébés dans une île déserte d’Inchkeith. Ces enfants seront élevés par une femme sourde et muette. L’idée était que la femme aurait élevé les enfants dans le silence total. Les enfants auraient ainsi reparler naturellement le langage « original » humain.

Cette expérience est largement inspirée de l’expérimentation de l’empereur romain Frederick II. Quelques siècle plus tôt, il avait fait une expérience similaire. L’expérimentation de l’empereur fut un échec que tous les enfants de ce test sont morts.

On ne connait pas les résultats de l’expérimentation de James IV. Certains disent que les enfants sont morts comme les enfants de l’expérience de Frederick II. Sir Walter Scott a supposé que les enfants imitaient probablement les sons qu’ils entendaient. Ils auraient pu imiter le bruit des animaux. Robert Lindsay de Pitscottie a dit que les gens lui ont dit que les enfants parlaient l’hébreu parfait. (ce qui est peu probable)

Dans tous les cas, les résultats n’ont surement pas été à la hauteur des attentes du roi James IV d’Ecosse sinon il les aurait communiquer.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
L’expérience morbide du Roi James IV
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

L'anecdoteur du 20

284anecdotes 46567points

Co-fondateur & Webmaster & Rédacteur de l'Anecdote
Le "touriste" de l'Anecdote
“Si j’étais médecin, je prescrirais des vacances à tous les patients qui considèrent que leur travail est important.” (Bertrand Russell)

Laissez un commentaire