Expressions - Littérature

Lire pour réduire sa peine de prison

Proposé par O-Ren Ishii

Le gouvernement brésilien a mis en place une initiative plutôt originale pour lutter contre la surpopulation dans les prisons. Le programme baptisé « la rédemption par la lecture » permet aux détenus de réduire la durée de leur peine en lisant des livres.

Une mesure pour l’éduction et contre la surpopulation carcérale

Selon le ministère de la justice, au Brésil les prisons sont à 167% de la capacité avec une population carcérale qui a doublé depuis 2001. Les prisonniers viennent souvent de milieux pauvres et défavorisés et la plupart sont peu éduqués. Près de la moitié des prisonniers n’ont pas terminé l’école primaire et on compte près de 8 % de détenus analphabètes.

Un livre = 4 jours de prison en moins

Les prisonniers ont 4 semaines pour lire et rédiger avec soin une « fiche de lecture ». On leur offre la possibilité de lire jusqu’à 12 œuvres littéraires par an et ainsi voir leur peine réduit de 48 jours chaque année. Le programme a ainsi vocation à mieux préparer la réinsertion et réhabilitation du détenu.

Une personne peut quitter la prison plus éclairé et avec une vision élargie du monde.

São Paulo Andre Kehdi,
Directeur du projet don de livres pour les prisons.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Lire pour réduire sa peine de prison
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

O-Ren Ishii

116anecdotes 45961points

Co-fondatrice & Rédactrice de l'Anecdote.
La reine (autoproclamée) de l'Anecdote
"L’égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi !"

Laissez un commentaire