Marques

Michael O’Leary avait pris parti contre le Brexit

Proposé par L'anecdoteur du 20

Le 23 juin dernier, 51,9 % des citoyens de la Grande-Bretagne avaient voté la sortie de l’Union Européenne de leur pays. Le Brexit a entrainé un bousculement dans l’Europe et dans le monde. En Grande-Bretagne, pas tout le monde n’était d’accord avec cette décision. Les Londoniens et les Écossais ont réclamés un nouveau référendum pour pouvoir devenir indépendants. Car ils souhaitent être toujours rattaché à l’Union Européenne.

Beaucoup pensent que quitter l’UE rendra leur économie plus forte. Mais quitter l’UE signifie perdre des marchés et perdre son poids au niveau mondial. Le chef marketing de RyanAir Kenny Jacobs avait fait un lien direct le Brexit et l’économie.

En étant la plus grande compagnie aérienne de Grande-Bretagne, Ryanair dit clairement que l’économie du Royaume-Uni et ses perspectives de croissance sont plus forts en tant que membre de l’Union européenne qu’ils ne le sont en dehors de l’UE. Il reste que seulement cinq semaines, nous allons continuer à travailler dur pour aider à fournir un vote retentissant «Reste» le 23 Juin.
Kenny Jacobs, le chef marketing de RyanAir

Le patron de RyanAir Michael O’Leary avait offert une réduction pour tous les britanniques qui sont contre le Brexit. Ces clients pouvaient réserver un vol du 22 au 23 juin pour tous les aéroports britanniques pour la somme de 19,99 euros. Interrogé par le journal Irish Times, Michael O’Leary avait fait un coup de pression.

Je n’ai pas de vote, mais je dirige la plus grosse compagnie aérienne du Royaume-Uni. Nous sommes l’un des plus gros investisseurs dans le Royaume-Uni et nous employons plus de 4 000 personnes dans 15 différents aéroports. Nous sommes aussi le plus gros payeur de taxe du Royaume-Uni. Trop d’entreprises sont trop réticente à s’impliquer. Si nous quittons l’UE, tout ne restera pas pareil.
Michael O’Leary, patron de RyanAir

Londres était le centre économique de l’Union Européenne avant le Brexit. Le Brexit va surement entraîné le déplacement d’entreprises qui voudront avoir un accès privilégié au marché européen.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Michael O’Leary avait pris parti contre le Brexit
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

L'anecdoteur du 20

261anecdotes 43795points

Co-fondateur & Webmaster & Rédacteur de l'Anecdote
Le "touriste" de l'Anecdote
“Si j’étais médecin, je prescrirais des vacances à tous les patients qui considèrent que leur travail est important.” (Bertrand Russell)

Laissez un commentaire