Expressions - Littérature

L’origine de l’expression « Peu me chaut »

Depuis toujours, la langue française ne cesse d’évoluer. De nouveaux mots rentrent dans le langage et d’autres en sortent. C’est quasiment le cas pour l’expression « peu me chaut », qui est très peu utilisée de nos jours. Avez-vous déjà entendu cette expression ? Probablement que non.

Pourtant, vous aurez pu l’utiliser dans vos conversations puisque « peu me chaut » signifie « peu m’importe » / « ça m’est égal ».

L’origine de « peu me chaut »

Le philosophe français Voltaire serait à l’origine de cette expression, qu’il a inventée dans son roman Les originaux.

Peu me chaut d’où elle est sortie. Je ne comprends rien à votre galimatias. (Acte II, Scène X)

Elle s’est basée sur le verbe chaloir, un verbe qui est lui sorti du langage courant.

Définition du verbe chaloir

Chaloir a le même sens que le verbe importer, c’est-à-dire avoir de l’importance. Il se conjugue comme les verbes falloir et valoir. Par exemple, les gens ont dit à l’époque « Cela chaut dans votre choix final », qui se traduit par « cela a de l’importance dans votre choix final ».

Le verbe chaloir a également été utilisé par d’autres illustres auteurs, comme Jacques Audiberti, Maurice Barrès, Léon Bloy et Jules Laforgue. Mais aujourd’hui, seul l’expression « peu me chaut », est resté dans notre vocabulaire, bien qu’elle tende à disparaître.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

Charles-Henri Du Pré

327anecdotes 18414points

Co-fondateur & Rédacteur de l'Anecdote.
Le rêveur de l'Anecdote
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie (Confucius)."

Laissez un commentaire