Folklore - Croyances

Pourquoi « toucher du bois » conjure le mauvais sort ?

Proposé par O-Ren Ishii

Qui n’a jamais dit ou entendu dire « je touche du bois » afin de se porter chance et de se protéger d’un malheur. D’où vient ce folklore populaire qui nous fait croire que toucher du bois pourrait empêcher une catastrophe de se produire ?

Toucher du bois, une assurance contre la malchance

Le fait de toucher du bois pour provoquer la chance n’est pas un geste nouveau, on le fait depuis des millénaires aux quatre coins du monde. Même si l’apparition exacte de ce geste reste aujourd’hui inconnu, voici les différentes théories quant à son origine :

Cette superstition trouverait ses origines dans des rites païens. Les celtes croyaient que les arbres étaient habités par des esprits de la nature, en touchant son écorce ils pensaient invoquer la bienveillance de l’esprit qui se trouvait à l’intérieur.

Plus tard, quand le monde se christianise, cette ancienne tradition païenne est adaptée et le bois représente alors la croix sur laquelle le Christ a été crucifié. Toucher du bois équivalait donc à demander la protection du Christ.

On touche du bois partout dans le monde !

Dans le monde arabe, on dit « امسك الخشب » (imsek el-Khashab) ce qui signifie «toucher du bois».

Au Brésil, on emploie l’expression « bater na madeira ».

En Finlande on utilise la formule « koputtaa puuta » et « ta i trä » en Suède.

Chez les grecs, toucher du bois se dit « chtipa xilo ».

Il semblerait que quel que soit l’endroit où l’on se trouve dans le monde toucher du bois serait synonyme de chance alors touchons du bois, juste au cas où !

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (2)
  • Je la garderai pour moi ;-) (0)
Elle vaut :
Pourquoi « toucher du bois » conjure le mauvais sort ?
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

O-Ren Ishii

116anecdotes 47633points

Co-fondatrice & Rédactrice de l'Anecdote.
La reine (autoproclamée) de l'Anecdote
"L’égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi !"

Laissez un commentaire