Expressions - Littérature

« Se prendre le chou » vs « Bête comme chou »

Proposé par Professeur V

Au 19e siècle le chou avait deux sens en argot :

Il pouvait désigner la tête, d’où l’expression « se prendre le chou » quand une situation ou une personne nous agace ou nous énerve.
Mais le chou pouvait aussi désigner une autre partie du corps que la tête.

Le chou était aussi utilisé pour nommer ce qui était considéré comme l’opposé du centre des émotions et de l’intelligence : les fesses.
Ainsi est né l’expression « bête comme chou » pour désigner ce qui est facile à faire.

bête-comme-chou

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (1)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

Professeur V

274anecdotes 366668points

Co-fondateur & Rédacteur de l'Anecdote.
La science infuse de l'Anecdote
"On peut dire ce qu'on veut sur les zombies, mais eux au moins ils t'aiment pour ton cerveau et non pour ton physique..."

Laissez un commentaire