Marques

Un musée de l’holocauste dit NON aux pokémons

Proposé par L'anecdoteur du 20

Sortie il y a quelques jours aux Etats-Unis, Nouvelle-Zélande et Australie Pokemon Go est un véritable succès. Le jeu mobile de Nintendo dépasse le nombre d’installation de l’application de rencontre Tinder sur Android (5% contre 2,5% sur les appareils android). Son nombre d’utilisateurs actifs est aussi supérieur à celui de twitter. (source similarweb.com)

Pokemon go est un jeu mobile révolutionnaire qui va faire marcher (littéralement) les joueurs du monde entier. Les pokémons évoluent désormais dans le monde réel à l’aide de la réalité argumentée et de la géolocalisation. Les pokémons peuvent se retrouver dans des endroits insolites. Le musée de l’holocauste de Washington DC ne veut plus de pokémons.

pokemon-go-screen

Jouer un jeu est inapproprié dans un musée qui est un mémorial pour les victimes du Nazisme. Nous allons essayer de faire exclure le musée du jeu.
Andrew Hollinger, directeur de la communication du musée de l’holocauste de Washington DC

La géolocalisation pose des problèmes et Nintendo devra surement exclure beaucoup de zones inappropriées et dangereuses comme les cimetières (dans le jeu pokémon original on peut attraper un certain type de pokémon dans les cimetières) ou les falaises. Certains commissariats et hôpitaux ont du afficher un panneau pour empêcher leur entrée pour empêcher les joueurs d’entrer pour chasser les pokémons.

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Un musée de l’holocauste dit NON aux pokémons
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

L'anecdoteur du 20

285anecdotes 46660points

Co-fondateur & Webmaster & Rédacteur de l'Anecdote
Le "touriste" de l'Anecdote
“Si j’étais médecin, je prescrirais des vacances à tous les patients qui considèrent que leur travail est important.” (Bertrand Russell)

Laissez un commentaire