Insolite

Une fille envoie son père à l’hôpital à cause d’un brownie

Proposé par L'anecdoteur du 20

Un homme de 58 ans originaire d’Independence Township, une petite ville située au nord de Detroit dans l’Etat du Michigan a été amené à l’hôpital après avoir avaler un brownie. En arrivant de chez lui, ce père de famille voit un appétissant plat de brownies et il décide d’en manger un. Après avoir mangé ce brownie, l’homme commença à être euphorique, puis l’euphorie se transforma en hystérie. L’état du père s’aggrava et il commença avoir du mal à respirer. L’homme fut rapidement amené à l’hôpital. Ce brownie a été fait avec de la marijuana par sa fille de 17 ans. A cause du séjour à l’hôpital de son père, sa fille a été poursuit en justice pour avoir fait des brownies à la marijuana. La marijuana n’est pas légalisée dans le Michigan. L’usage médical est seulement permise dans cet Etat. Faire des brownies avec la marijuana est considéré comme un acte criminel dans le Michigan. La marijuana aux Etats-Unis est légale pour tous dans seulement 3 Etats en Alaska, dans l’Etat de Washington et l’Oregon. Elle est dépénalisée dans plusieurs Etats comme en Californie ou dans l’Etat de New York.

La marijuana d’aujourd’hui n’est pas la marijuana des années 60 ou 70. Le niveau de THC (Tétrahydrocannabinol) est plusieurs fois plus élevé. En fonction du poids de marijuana qui a été utilisé pour faire les brownies, ces brownies auraient pu rendre très malade ou même tuer.
Le sous-sherif d’Independence Township

Heureusement, l’homme de 58 ans s’en est bien tiré. Sa fille a surement compris la leçon ne fera plus de brownies avec de la marijuana « donnée par une amie ».

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Une fille envoie son père à l’hôpital à cause d’un brownie
1 (20%) 1 vote

Je la partage...

A propos de l'auteur

L'anecdoteur du 20

273anecdotes 45079points

Co-fondateur & Webmaster & Rédacteur de l'Anecdote
Le "touriste" de l'Anecdote
“Si j’étais médecin, je prescrirais des vacances à tous les patients qui considèrent que leur travail est important.” (Bertrand Russell)

Laissez un commentaire