Musique

Zheng Guigui joue du piano avec 5 doigts

Pourtant pas gâter pour la nature, Zheng Guigui est une pianiste exceptionnelle malgré une particularité très handicapante pour jouer du piano. La pianiste chinoise n’a en effet aucun doigt à la main droite depuis sa naissance. Dans la plupart des morceaux de piano, c’est la main droite qui est le plus sollicitée. Cet handicap n’a pas empêcher Zheng Guigui de devenir une véritable virtuose du piano.

Originaire d’un petit village dans la province de Henan en Chine, Zheng Guigui participe à Chinese Talent Show (l’équivalent du télé-crochet La France a un incroyable talent en Chine). Sa prestation n’a laissé personne indifférent en Chine. Zheng Guigui fait le buzz un peu partout dans le monde. Le plus surprenant, elle avait à peine commencé le piano depuis 3 années au moment de ces vidéos.

Zheng Guigui joue Souvenirs d’enfance de Claude Lachapelle et Richard Clayderman

Cette vidéo a lieu au niveau des auditions de l’émission lorsque le jury découvre pour la première fois les candidats de cette émission. La prestation de Zheng Guigui a été acclamé par le public et salué par le jury.

Voici une vidéo montrant les touches du morceau (« Souvenirs d’enfances »). Ce morceau a été composé écrit par Claude Lachapelle et Richard Clayderman en 1979. Vous pourrez voir de vous même ce que Zheng Guigui doit faire sans ces doigts de la main droite.

Zheng Guigui joue la marche turque de Mozart

Cette vidéo se déroule au moment de la phase finale de l’émission.

Voici une vidéo montrant les touches du morceau (« La marche turque »). Ce morceau a été composé dans les années 1780 par Wolfgang Amadeus Mozart.

Alors et vous savez-vous jouer du piano avec vos 2 mains et 10 DOIGTS ?

Cette anecdote...

  • Je la raconterai (0)
  • Je la garderai pour moi ;-)  (0)
Elle vaut :
Zheng Guigui joue du piano avec 5 doigts
Notez cette anecdote

Je la partage...

A propos de l'auteur

L'anecdoteur du 20

273anecdotes 45067points

Co-fondateur & Webmaster & Rédacteur de l'Anecdote
Le "touriste" de l'Anecdote
“Si j’étais médecin, je prescrirais des vacances à tous les patients qui considèrent que leur travail est important.” (Bertrand Russell)

Laissez un commentaire